Rappel: interdiction de brûler les déchets vert.

Pour rappel, Il est interdit de bruler les déchets verts :

  • à l’air libre
  • avec un incinérateur de jardin

Pourquoi cette interdiction ?

Au-delà des possibles troubles de voisinage générés par les odeurs et la fumée ainsi que des risques d’incendie, le brulage à l’air libre émet de nombreux polluants.

En effet, brûler des déchets verts, surtout s’ils sont humides, dégage des substances toxiques pour les êtres humains et l’environnement (des particules fines notamment) .

Déchets visés :

Les déchets verts sont constitués des végétaux (secs ou humides) de jardin ou de parc. Il s’agit des tontes de pelouse, feuilles mortes, résidus d’élagage, résidus de taille de haies et arbustes, résidus de débroussaillage ainsi que des épluchures de fruits et légumes.

Que faire de ses déchets verts ?

Il est possible :

  • de les utiliser en paillage ou en compost individuel car ils sont biodégradables, c’est-à-dire qu’ils se décomposent avec le temps ;
  • de les déposer conformément aux règles mises en place par la commune en déchetterie ou lors de la collecte sélective.

En cas de non-respect de l’interdiction ?!

Il est possible d’alerter les services de gendarmerie en cas de non-respect de l’interdiction de brûler les déchets verts chez soi.

La personne qui brûle des déchets verts à l’air libre peut être punie d’une amende de 450 € maximum.

Si ses voisins sont incommodés par les odeurs, ils peuvent par ailleurs engager votre responsabilité pour nuisances olfactives.